YDConsulting
YDConsulting

Gestion de processus et Kyudo

 

 

 

Ce titre peut intriguer car peu de gens connaissent le Kyudo, art martial japonais séculaire : « La voie de l’arc ».

 

Pour voir un tir, un tir de compétition.

 

 

 

La spécificité de cet art réside dans le fait qu’il n’y a pas de visée : la cible (mato) ne sera atteinte qu’en conclusion d’un mouvement réalisé parfaitement.

Ca y est , vous commencez à comprendre pourquoi je mets en parallèle une gestion par les processus et le Kyudo.

Eliminons d’entrée la première analogie : il est possible d’atteindre la mato sans mettre en œuvre une technique correcte au même titre qu’une entreprise peut obtenir de bons résultats financiers avec un minimum d’organisation… Dans ces deux cas, la répétition des performances sera sujette à caution.

 

Intéressons-nous plutôt aux fondamentaux. « Si on met trop l’accent sur la technique, on risque d’oublier l’esprit, et si on ne pense qu’à l’esprit, le tir n’aura aucune technique » (extrait du manuel de Kyudo).



Une gestion par les processus renvoie au tryptique « Approche – déploiement – résultats » utilisé dans toute évaluation type EFQM : on définit ce que l’on veut faire, on le met en place sur l’ensemble de l’organisation de manière cohérente, les résultats sont alors ceux attendus.

 

Le modèle EFQM place les moyens (processus, hommes…) à l’articulation entre la stratégie, la politique d’entreprise et les résultats.



Dans le kyudo on retrouve finalement cette approche : la concentration sur le tir démarre très en amont du lâcher de la flèche. Il convient de se concentrer sur son ressenti au moment où l’on enfile son gant. Si on laisse son esprit vagabonder loin de l’objectif, le tir sera raté tout comme une stratégie non claire empêchera l’entreprise d’atteindre les résultats voulus.

 

Sur le pas de tir, seul le respect du mouvement le plus pur pourra assurer que la flèche franchira les 28m pour atteindre la mato. Pas de repère, pas de visée, tout repose sur la maitrise de ses mouvements et posture afin de ressentir dans son corps la position et le moment où le gant relâchera la corde et la flèche. Le tireur ressent si son tir était pur ou pas avant même que la flèche ne frappe la ciblerie.

 

Comme dans les entreprises, les mouvements (processus) sont identiques pour tous, chacun est dans une démarche permanente d’amélioration en regardant, analysant les autres ( benchmarking…) en demandant conseil auprès des gens d’expérience, des enseignants ( les consultants ?) , et l’élite atteint régulièrement (voir systématiquement) leur but.



Démarche Qualité et EFQM

Vous souhaitez vous engager dans une démarche d’amélioration reposant sur le modèle non prescriptif EFQM 2013?

Comment ?

Contact et rendez-vous

Vous pouvez utiliser notre formulaire de contact.

"Qui ne veut être conseillé, ne peut être aidé. " Benjamin Franklin



"Se réunir est un début, rester ensemble est un progrès, travailler ensemble est la réussite. " Henry Ford